La face cachée de la Chrétienté !

Publié le par Kader

Le Pape est le vicaire du Christ sur la Terre et L’Eglise Catholique Romaine est une monarchie de Droit divin, (c’est ce qu’ils disent),  

Les hommes de l'église ont réussi à déformer toutes en mauvaises choses, les  bonnes choses qui se trouvent dans la bible en utilisant leurs armes magiques: parabole, symbole, image et allégorie, pour sauver le christianisme et à donner une explication tortueuse aux versets biscornus de la Bible

L’église fait l'impossible pour désinculper le christianisme, en le présentant en religion d’amour et surtout  à inculper les musulmans par n'importe quels moyens : mensonges, inventions, pitres interprétations.

Si le christianisme est décrit par son histoire, façonnée au cours des siècles par les chrétiens et les catholiques en particulier, il est indéniable que cette religion n’a pas été pacifique, c’est un euphémisme.

Les légendes de la charité chrétienne et l'amour pour les autres croyances sont des actes totalement désintéressés: L’altruisme, pour secourir les pauvres ou les malades, demande plus qu'une aumône ce serait de la faiblesse, de l'hypocrisie ou de la vanité. Celui qui donne le fait souvent pour se donner bonne conscience, par vanité ; ou bien, il ne donne que le superflu, seulement ce dont il peut parfaitement se passer. 

 

Quant aux chrétiens, on leur prêche l'amour afin d'être admis au Ciel, l'amour du prochain afin d'être aimé de Dieu, afin d'avoir la récompense là-bas, après la mort...

Une duperie pour avoir une place au Paradis.  

Tout au long de son histoire, l’Eglise catholique romaine s’est distinguée par la violence et des crimes qui seraient aujourd’hui jugés par des tribunaux internationaux.

Par exemple :

- les croisades (crimes, viols, pillages, etc.).

- les guerres cathares :(crimes, viols, pillages)

-l’Inquisition (tortures, crimes, viols, condamnations arbitraires, bûchers)

-Les massacres des Huguenots (assassinats, tortures, etc.).

-Soutien de la hiérarchie romaine et des hiérarchies diocésaines aux dictatures (Exemple: Espagne, Amérique du Sud, Afrique et Israël).

- Crimes de Doctrine, Le chevalier de la Barre, exécuté à Abbeville le 1er juillet 1766, à 19 ans, les Jésuites lui avait  reproché d’avoir chanté des chansons irréligieuses et de ne pas s’être découvert devant une procession du Saint Sacrement ainsi que la découverte chez lui du Dictionnaire philosophique de Voltaire vient aggraver son cas.

Il a été arrêté, soumis à la torture. Enfin, il est décapité, après qu’on lui ait coupé la langue. Son corps est alors placé sur un bûcher et brûlé avec un exemplaire du "Dictionnaire Philosophique" de Voltaire devant une foule enthousiaste.

Un exemple de crime doctrinaire sur enfant, que celui d’un garçon de 12 ans contre qui le Curé porta plainte et accusa le jeune homme de fumer publiquement, ne retire pas sa casquette et de tenir des propos irrévérencieux au passage d’un cortège.

Coupable de «trouble à l’ordre public sur le parcours d’une procession et pendant l’exercice du culte »,

Celui-ci a été condamné à deux ans de maison de correction dans un Bagne Religieux pour Enfants

- Crimes pour le pouvoir suprême : c’est au Vatican que ça se passe, où des papes ont organisé des exécutions, ou se sont fait exécutés par des prélats.

- Des complicités avec le nazisme : En 1938, les SS et SA organisent la "Nuit de Cristal" : déguisés en civils, les miliciens nazis attaquent synagogues et magasins appartenant à des juifs. La population allemande est à la fois horrifiée et terrifiée.

L’évêque de Freiburg déclare alors, en réponse à des questions sur les lois raciales et les pogroms de la nuit de cristal : « On ne peut refuser à quiconque le droit de sauvegarder la pureté de sa race et d’élaborer les mesures nécessaires à cette fin. »  et bien entendu la Saint Siège garda le Silence.

 

-Campagnes papales anti-préservatifs malgré la pandémie du Sida :

34,2 millions de personnes infectées dans le monde en 2011,

1,2 million de décès dû au Sida en Afrique subsaharienne pour la seule année 2011 sur 1,5 million de décès dans le monde pour une même cause.

L'église est un véritable état dans l'état et est un véritable contre pouvoir est pour preuve  les différentes plaintes ont été classées sans suite par la justice Espagnole et l'Eglise fait systématiquement obstruction dans les affaires de trafic d'enfants dont la vente de bébés, s'est poursuivi parfois dans des cliniques gérées par des institutions catholiques. Selon les associations, jusqu'à 300.000 bébés pourraient avoir été volés pendant la dictature du général Francisco Franco et   jusque dans les années 1990.

Ces crimes énumérés sont-ils des preuves d’amour chrétien de son prochain ?

Ce répertoire de crimes catholiques n’est pas complet.. Ces crimes, portés au niveau d’une institution sclérosée et imbue de son pouvoir, Ecoeurant ce que le Vatican cache, dissimule, ment : 

Que de débauche sous les uniformes, les soutanes et les beaux discours !

Tous ces faits ont refait surface dans les médias, lors des dernières années, et qui n’est plus un secret pour le grand public. Selon les faits, l’Église Catholique était au courant de ce qui se passait, mais tente du mieux possible de le cacher et de protéger les prêtres qui ont été remis en doute.

L’horreur de ces histoires n’est pas uniquement de savoir que des enfants ont été abusés, c’est surtout de voir comment l’Église a géré ces cas.

Lorsqu’elle était au courant que quelque chose de mise en doute d’un prêtre, elle le recasait  dans une autre Église. et ce n’est pas non plus le succès visible, du vantardise et du endoctrinement évangélique qui fera du clergé des saintes. A force de vouloir être divin, l’homme d'Eglise en a tout simplement oublié d'être humain.

Qui veut faire l'ange fait la bête", avertissait  Pascal !

Aujourd’hui, les prêtres pédophiles existent encore, et le Pape François estime qu’environ 12% le sont toujours..

Quant au Prêtre, on peut aisément constater que c’est un homme qui n'a point de simplicité, qui est double, qui est opposé à lui-même dans ses actions et dans le sentiment de son cœur. Sa vie n'est qu'une comédie digne de honte et de mépris. il peut mentir au nom de la religion, au nom de la philosophie, au nom de la science, au nom du droit, au nom de la politique, au nom de l'économie, et dans le cadre de quelque activité que ce soit dans sa messe, il n’y a que le goût du mensonge qui l'empêche d'accomplir sa vocation divine d'être un témoin de la vérité; par le mensonge auquel il obéit habituellement, il devient plutôt ennemi de la vérité.

Ainsi apparaît l'ignorance de ceux qui font l'amalgame injuste et malheureux entre l’islam et l'intolérance et attribuent à cette grande religion des visées belliqueuses et une hostilité cachée ou déclarée vis-à-vis de cette Religion dont la Rationalité n’est pas à prouver, elle s’inscrit dans la simplicité de son culte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article