Le Christianisme, l’autre visage du Jufaisme !

Publié le par Kader

Pourtant on sait trop bien que Jésus était bel et bien Juif. Ses parents, Marie et Joseph étaient des Juifs. Lorsque Jésus était petit, sa famille allait au Temple de Jérusalem, le lieu le plus important pour les Juifs. Plus tard, il commence à parler de Dieu à la synagogue, le lieu de rassemblement des Juifs de son village. Ceux qui le suivent, les disciples et les apôtres, étaient aussi des Juifs. 

En fait, Jésus ne voulait pas nécessairement fonder une nouvelle religion. Son message était bien ancré dans la foi de son peuple. Souvent lorsqu’il parle, Jésus reprend les idées de Moïse ou des prophètes qui sont au cœur de la foi juive. 

Quelques années plus tard, un conflit grandit : certains juifs croient que Jésus est le Messie et d’autres non. C’est à ce moment qu’il y a séparation. Ceux qui croient en Jésus Christ deviennent des chrétiens. Ils développent leurs propres rituels et écrivent leurs propres textes sacrés.

Le christianisme devient un dogme en marge du Judaïsme   mais reste toujours lié. La preuve de ce lien est la Bible. C’est le livre sacré des chrétiens dont la première partie est l’Ancien Testament qui correspond aux textes sacrés juifs.

Il se trouve au niveau du Nouveau Testament une lettre de l'apôtre Jean qui témoigne que l'église primitive, était déjà sous une influence néfaste du vivant des apôtres

La lettre que l'apôtre Jean envoya au Romain Gaïus témoigne que l'église a été «réservée » de son vivant, et que lui-même ne pouvait plus y accédé,  qui refusait non seulement de reconnaître l’autorité apostolique de Jean, mais aussi de recevoir ses lettres et de se soumettre à ses instructions. Démétrius faisait aussi circuler des rumeurs calomnieuses concernant l’Apôtre et excommuniait les membres qui faisaient preuve de soutien et d’hospitalité envers ses messagers.

3ème épître de Jean 1/1 à 10

« De la part de l'ancien (Jean) à Gaïus le bien-aimé que j'aime en vérité

J'ai écrit à l'Eglise; mais Diotréphès, qui aime à primer parmi eux, ne nous reçoit pas.

C'est pourquoi, quand je viendrai, je lui mettrai devant les yeux les actes qu'il fait, et les méchants propos qu'il tient contre nous.  

Les mobiles de Démétrius qui sont ceux de tous les fondateurs de sectes  L’orgueil, une vaniteuse ambition, voilà le sentiment  qui avait marqué les premiers pas de l’église primitive formée de Juifs baptisés et aussi des Grecs incirconcis mais Il s’agit d’un conflit entre baptisés de la première Église chrétienne au sujet d’un point précis :

Faut-il ou non être circoncis pour bénéficier du salut ?

Selon des récits, des Juifs et des païens forment une nouvelle communauté chrétienne et sont opposés à d’autres Juifs et  païens pour le motif de la circoncision et l’incirconcision  l'Eglise passe par une tragédie suite à de graves dissensions.

Voilà, en tout cas, la genèse du conflit, qui reste selon certaines voix encore à élucider.

Le christianisme est encore une secte qui manifeste une certaine autonomie vis-à-vis de certains aspects du judaïsme que de d'autres appartenant à la culture gréco-romaine, malgré les progrès de sa diffusion et la conscience qu'il a prise pour son indépendance à l'égard du judaïsme mais en vain, du fait que la plupart des auteurs du Nouveau Testament étaient des Juifs, par conséquent, leur oeuvre fait partie du patrimoine juif.

On parle souvent de chrétien de culture Judéo-chrétienne pour justifier l’alliance actuelle entre les Juifs et les Chrétiens.

Le schisme Juif Chrétien est un malentendu 

Commenter cet article