L’œuvre du scientifique et humaniste Ibn Al-Haytham !

Publié le par Kader

Citation : Si l'apprentissage de la vérité est l'objectif du scientifique ... alors il doit se faire l'ennemi de tout ce qu'il lit.

Alhassen, Alhazen ou Ibn al-Haytham, de son vrai nom Abu Ali al-Hasan ibn al-Hasan ibn al-Haytham (Bassora, 965–mort 1040 au Caire) est un mathématicien, philosophe et physicien du monde médiéval arabo-musulman.

Ibn al-Haytham est né au cours d'une période de création comme l'âge d'or de la civilisation musulmane qui a vu de nombreuses avancées fascinantes de la science, la technologie et la médecine. Dans une région qui se propage de l'Espagne à la Chine, les hommes et les femmes d'inspiration et cultures, construites sur la connaissance pour, faire des découvertes qui ont eu un énorme et souvent sous l'impact apprécié sur notre monde

Un des premiers promoteurs de la méthode scientifique expérimentale, mais aussi un des premiers physiciens théoriciens à utiliser les mathématiques, il s'illustre par ses travaux fondateurs dans les domaines de l’optique physiologique et de l'optique. Certains, pour ces raisons, l’ont décrit comme le premier véritable scientifique.

Connu en Occident par la forme latinisée de son premier nom, d'abord «Alhassen» et plus tard «Alhazen») était un penseur scientifique d'avant-garde qui a fait importante contributions à la compréhension de la vision, l'optique et la lumière.

Sa méthodologie d'investigation, en particulier en utilisant l'expérience de vérifier la théorie, montre certaines similitudes avec ce qui est devenu plus tard connu sous le nom de la méthode scientifique moderne.

A travers son livre d'optique (Kitab al-Manazir) et sa traduction latine (De aspectibus), ses idées ont influencé les savants européens, y compris ceux de la Renaissance européenne. Aujourd'hui, beaucoup le considèrent comme un personnage central dans l'histoire de l' optique et le « Père de l' optique moderne ».

Par ses études du mécanisme de la vision, Ibn Al-Haytham montre qu’au contraire, l’œil n’est qu’un instrument d’optique.

En opposition avec Euclide, il considère que les rayons lumineux se propagent en ligne droite de l'objet vers l'œil.

Ibn al-Haytham étudie expérimentalement la réflexion et la réfraction de la lumière et met en évidence l'effet d'aberration sphérique. Il comprend que les phénomènes de diffraction expliquent l'élargissement apparent du Soleil au-dessus de l'horizon.

Ses expériences avec des miroirs sphériques ou paraboliques, son utilisation de la chambre noire, ainsi que toutes ses tentatives d'explication de divers effets météorologiques comme les halos, les mirages ou l'arc-en-ciel, font d'Ibn al-Haytham un des grands scientifiques de la période médiévale." (Universalis.fr)

Ibn Al-Haytham est l’auteur de quelque 200 ouvrages, dans lesquels il traite d’astronomie, de cosmologie, du phénomène de réfraction, d’anatomie, de dispositifs optiques, de médecine, de mathématiques, de mécanique du mouvement, d’attraction des masses... et même de théologie.

Ibn al-Haytham est né au cours d'une période de création comme l'âge d'or de la civilisation musulmane qui a vu de nombreuses avancées fascinantes de la science, la technologie et la médecine. Dans une région qui se propage de l'Espagne à la Chine, les hommes et les femmes d'inspiration, de différentes religions et cultures, construites sur la connaissance des civilisations anciennes, faire des découvertes qui ont eu un énorme et souvent sous l'impact apprécié sur notre monde

Lors de sa 68ème session, le 20 décembre
2013, l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU) proclamait 2015 “Année internationale de la Lumière et des Technologies fondées sur la lumière”. Le lancement officiel de cette année a lieu a 19 janvier 2015. Au cours de cette année, un personnage sera particulièrement “mis en lumière” avec des expositions interactives, des ateliers et des spectacles : Ibn Al-Haytham, qui a réalisé des découvertes décisives en optique géométrique et physiologique, et que l’on considère comme le pionnier de la méthode expérimentale moderne.

(Image à gauche) buste de représentation créative d'Ibn al-Haytham fait par l'artiste Ali Amro pour 1001 inventions pour célébrer l'Année internationale de l'UNESCO de Lumière 2015.

 

Commenter cet article