La Bible en Langue Arabe !

Publié le par Kader

Rabbi Sa'adia ben Yosef Al-Fayyumi 882/942 était un éminent rabbin, juif philosophe et exégète qui a été actif dans le califat abbasside. Nommé Gaon de l’Académie de sura en 928, mort en 942 ; son ouvrage principal, le livre des croyances et des opinions, écrit en arabe, à été traduit en hébreu au XIIè S.

Rabbi Sa'adia était également l'auteur de la première traduction de la Bible hébraïque en arabe. Chaque livre a été précédée d'une préface arabe, expliquant sa structure et son contenu.

Avec l'accompagnement d'un commentaire d'un caractère philosophique, sa traduction est devenue la Vulgate de langue arabe Juifs et a servi de base, aussi, pour la version arabe adoptée par les Samaritains et par l'Eglise copte.

Avant sa traduction de la Bible en arabe, les musulmans, ne connaissaient rien sur la Bible. Encore moins le prophète Mohamed (SAWS) et ses compagnons.

Saadia ben Youcef, a écrit d’autres manuscrits, sur l’œuvre des Juifs Massorètes, sur l’emprunt de versets coraniques pour compléter certains récits incomplets de la Bible.

C’est après la naissance de l’Islam, que les Juifs Massorètes, se sont mis à reconstituer, pièce par pièce, l’ensemble de la Bible juive (ancien testament). C’est vers les 10 siècles de notre ère, juste avant la 1ère croisade contre la Palestine, que les Juifs Massorètes sont arrivés à la transcription manuscrite des livres de l’ancien testament. (Par voie de reconstitution).

C’est en lisant le Coran, que les Juifs ont appris, que le Coran évoque dans plusieurs sourates, l’histoire des benou-Israël et l’histoire de la Thawrat originelle divine.

Saadia ben Youcef a écrit aussi, sur la falsification de certains récits sur la généalogie de Moïse, de son frère Aaron et de leur sœur. Les Juifs et les chrétiens se sont mis d’accords, pour modifier le nom du père d’Aaron et de sa Sœur. Elle ne s’appelait pas Myriam, comme c’est indiqué dans la Bible, livre de l’Exode, mais elle s’appelait Barsa, et Amran, supposé être le père d’Aaron et de Moïse, s’appelait Youcef.

Cette falsification avait pour but de discréditer le récit du Coran sur la famille de Marie, mère de jésus, qui est la fille du pieu Imran, et que son frère était Aaron.

Les premiers chrétiens, ne savaient rien sur la mère de Jésus, et les faussaires scribes ont mis plus de 10 siècles pour inventer le nom Joakim, père inventé pour Marie, et d’un fiancé du nom de Joseph le charpentier.

Puisque aucun manuscrit original de la Bible n'est accessible de nos jours,

Toutes les copies de toutes les copies et de toutes les versions, qui existent à notre époque, sont de la Bible, confectionné par les Juifs Massorètes et il en existe une copie en Russie (le manuscrit de Leningrad) qui témoigne, que la Bible actuelle, ne date que du Xè siècle de notre époque

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article