Thèse sur l’origine syro-araméen du Coran!

Publié le par Kader

Une Thèse charmante dont son auteur est Christoph Luxenberg, elle peut convenir aux occidentaux comme à ceux qui sont de faible foi et qui cherchent à discréditer l'Islam.

La chose est que dès le début j'ai vu que ces travaux ont été basés sur une base très faible ou encore sur une thèse farfelue qui de plus a été corrélé à une ignorance de plusieurs évidences historiques.

En ce qui concerne l'histoire de la langue arabe est une langue écrite, il est mieux dépeint par le texte préislamique ainsi que les premières inscriptions arabes islamiques qui montrent le développement progressif de l'écriture arabe. Les inscriptions montrent que l'écriture arabe avant l'avènement de l'Islam a clairement eu un alphabet bien développé.

- Il y avait des textes écris en arabe bien avant le coran! "almo3alla9at" étaient des chefs d'oeuvre de poésies écrites avec une encre dorée et accrochés sur les murs de la kaaba.

- La langue arabe a évolué!! Les nombreux dialectes que nous trouvons maintenant sont une conséquence de cette évolution.

Mais si le commun des arabophones peuvent encore comprendre "+ ou -" bien les poèmes de 3antara ou de Amr Ib alayess

C’est justement parce que le coran est resté intact depuis sa révélation.

La langue arabe "classique" a été préservée par le coran et par cette tradition de transmission orale!

16:103] (An-Nahl) : "Et Nous savons parfaitement qu'ils disent : "Ce n'est qu'un être humain qui lui enseigne (le Coran)". Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire"

- Dire que le prophète a "écris" le coran comme un aide mémoire alors qu'il ne savait ni lire ni écrire (comme décrit dans le coran, et je ne parle pas seulement du mot "ommey") est tout simplement ridicule..

- Est ce que ce "scientifique" a déjà entendu parler des différentes récitations du coran ?

Comment peut il expliquer leur existence et leur préservation quand il croit que le coran était transmis par l'écriture ?

Sait il que les signes diacritiques au Maghreb sont assez différentes de celle de l'orient ?

La liste de ces fameux versets qui parlent de l'obligation du port de la ceinture aussi bien par les hommes que par les femmes!! Et dire que je prie depuis des décennies sans ceinture)))

Michel Orcel semble remettre en question les travaux de Christoph Luxenburg à cause de sa partialité. Il le décrit comme étant un « curieux savant islamophobe » caché sous ce pseudonyme.

 

François de Blois, dans Journal of Qur'anic Studies, cite ;

En conclusion il est nécessaire, un peu à propos de l'auteur, ou plutôt la non paternité, le pseudonymat de ce livre. C'est, je pense, suffisamment clairement de cet examen que la personne en question n'est pas « un érudit des langues sémitiques anciennes ». C'est quelqu'un qui manifestement parle un dialecte arabe, a un passable, mais pas parfaite maîtrise de l'arabe classique, sait assez syriaque afin de pouvoir consulter un dictionnaire, mais il est innocent de toute compréhension réelle de la méthodologie de la linguistique sémitique comparative. Son livre n'est pas un travail d'érudition, mais de dilettantisme.

François de Blois poursuit en affirmant que "Christoph Luxenberg est un pseudonyme", de le comparer avec Salman Rushdie, Naguib Mahfouz et Suliman Bashear et de parler de « menacées de violence ainsi que la réticence généralisée sur les campus universitaires des États-Unis de critiquer les autres cultures ».

e ne sais pas ce que précisément l'auteur signifie avec « en Allemagne ». Selon mes informations, 'Christoph Luxenberg' n'est pas un allemand, mais un chrétien libanais. Il n'est donc pas une question de quelques intrépide philologue, versant sur livres poussiéreux en langues obscures quelque part dans les provinces de l'Allemagne et ensuite avoir à publier ses résultats sous un pseudonyme afin d'éviter des menaces de mort d'extrémistes musulmans enragés, en bref une tour d'Ivoire une autre version de Salman Rushdie avec un excès de trouille

Soyons pas exagérer l'état de la liberté académique dans ce que nous aimons toujours appeler nos démocraties occidentales. Aucun érudit européen ou nord-américain de la linguistique, voire de linguistique arabe, il faut cacher son (ou ses) identité, ni qu'il (ou elle) a-t-il vraiment aucun droit de le faire. Ces questions doivent être discutées en public. Dans le Proche-Orient choses sont, bien sûr, très différente.

Patricia Crone, spécialiste de l'histoire de l’Islam, définit les travaux de Luxenberg comme « susceptibles de soulever de nombreuses objections scientifiques» et remarque un « amateurisme évident dans le cas de Luxenberg »[. Elle conclut que l'on ne saurait prétendre que ces travaux aient apporté grand-chose.

Liliane Bénard (Professeur de philosophie à Paris. DEA d’anthropologie religieuse (95) à Paris IV sur l’Islam) « Un scandale de ce type est honteux surtout lorsqu’il repose sur des ignorances et vise à détruire contre l’évidence une religion au mépris d’une autre. »

Christoph Luxenberg peut être fort en langue syro-araméenne mais il est très faible dans l'histoire du Peuple Arabe

Appeler Luxenberg "Expert Prééminent" en Syriaque est très ridicule parce que :

1) Il a seulement édité un seul livre, sa thèse, avec l’église commanditaire.

2) Bien qu'il ait pu avoir enseigné le Syriaque à un certain niveau et à un certain point, il ne tient actuellement aucune position d'enseignement ou de recherches,

3) C'est tout à fait une insulte à plusieurs Professeurs Eminents (tel que Sebastian Brock) dont l’apport pour le Syriaque est inestimable.

Mais, pour une certaine Presse, n’importe qui essaye de nuire à l’Islam devient un superchampion, peu importe la crédibilité de ce qu’il présente.

Certains prétendent que c’est un Libanais et d’autres sources mentionnent que c’est un Syrien qui vit en Allemagne diplômé en construction mécanique. Il s'avère à la fin que son utilisation d'un pseudonyme était plutôt afin de cacher son manque de qualifications universitaires

Il est bien clair que derrière cette thèse se cache une manipulation à caractère de lutte religieuse christiano-islamique.

La nouvelle approche est simple, la langue franque de l’époque est le syro-araméen et le Coran devrait être riche en terminologie syro-araméen.

Déjà en 1927 Alphonse Mingana, d’origine irakienne, avait calculé qu’environ 70 % des mots étrangers dans le Coran sont empruntés au syriaque

Donc, là ou les Traducteurs Occidentaux ne sont pas aisé du texte Coranique, il faudrait le changer et le modifier. Les Islamologues seront satisfaits et contents et les Islamophobes apaisés et dormiront enfin en paix

Je ne vais pas errer dans les absurdités de cette thèse (origine judéo-chrétienne du Coran, forte influence syro-araméenne, incapacité de Muhammad à expliquer certains versets, nouvelle explications de certains versets hors contexte du langage syro-araméenne, Mekka dont la signification en araméen ville basse alors qu’elle se trouve à 320 m d’altitude)

Et en voit bien en clair que l’un des buts recherchés et de discréditer la thèse des "Houri Promises" aux martyrs qui risquent de trouver des raisins blancs au lieu des belles promises au Paradis quitte à interpréter autrement certains versets pour valider cette démarche.

D'autre part l'explication de port du voile par la ceinture est très ridicule

“Elles doivent rabattre leurs ceintures au-dessus de leurs hanches” et je serai content de savoir ou est ce que le Coran insiste sur le port de la ceinture aussi bien pour l'homme que pour la femme Et dire que les miens et moi, prions depuis des décennies sans ceinture).

Commenter cet article