L’histoire de la femme adultère !

Publié le par Kader

Les chrétiens pensent que comme Jésus n'a pas ordonné la lapidation d'une femme coupable d’adultère, il aurait par conséquent abolit cette pratique. Ceci n’est pas vrai pour deux raisons :
Les juifs n’ont jamais reconnu Jésus Christ comme prophète et encore moins le Messie, donc il n’avais aucune vocation prophétique pour les eux afin qu’il puisse abolir quoique ce soit dans la Loi de Moise.
Par ailleurs, pour les juifs Jésus christ ne représente aucune autorité  dans le temple ni dans la vie quotidienne, alors il serai insensé de s’imaginer que les prêtres juifs puissent venir voir Jésus christ et lui demander ce qu’il devront faire de l’adultère de la femme.
«Les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère (aucune mention sur son partenaire); et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la Torah, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu ?
Beaucoup de chrétiens utilisent ce passage comme un argument de poids pour démontrer que la loi de Moïse serait à abolir. Il n’est pas rare d’entendre : « Si tu veux appliquer la loi de Moïse, alors tu dois également lapider les adultères etc ».
La loi de Moïse ordonne la lapidation des adultères or, le Messie étant justement confronté à une femme adultère Jésus christ ne pouvait pas être contre cette loi, et les juifs après que  jésus christ leur dit: 
Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle
Ils ordonnèrent à Marie la mère de Jésus christ pour lancer la première pierre, ce qu’elle fait tout en pensant qu’il ne s’agit que de l’application de la Loi de Moise, qu’elle connaisse parfaitement.
Dans cette histoire la première pierre a été lancée par Marie mère de Jésus christ, ensuite les scribes et les pharisiens amenèrent la femme en question et ils ont entamés la Lapidation.
En conclusion, la lapidation relève parfaitement de la Loi de Moise et a été effectivement pratiquait par les juifs.
Certains  chrétiens  disent en citant Jean 8:
« On est dans une nouvelle alliance. D’accord  Jésus n’est pas venu abolir la loi, mais pour l’accomplir (Mat 5, 17) , 
Avec ce raisonnement, accomplir la loi signifie en réalité  ne pas abolir la loi sur la mise à mort des adultères. Ces personnes prennent le sens contraire  pour affirmer que la loi de Moïse n’est plus d’actualité : pour eux, accomplir signifie en réalité abolir une partie de la loi.
si Jésus avait demandé à ce qu’on laisse partir la femme, il aurait violé aussi le prescrit de la loi puisque celle-ci condamne à mort les hommes et les femmes adultères
En vérité, ce passage de la femme adultère démontre tout l’inverse : loin d’abolir la Loi, ce passage confirme et renforce  la loi et démontre qu'elle avait été appliqué.

Commenter cet article